Termes et conditions
Conditions de service
alt

Conditions générales de location - Contrat de location

DOIS-JE PAYER UNE CAUTION ?

Le montant de la caution à verser, le cas échéant, sera déterminé par le profil de risque de votre société. Si une caution est nécessaire, elle doit être payée lors de la signature du contrat, avant la livraison des véhicules. La caution sera restituée à la fin du contrat si le scooter est en bon état. Le montant de la caution dépend du modèle que vous choisissez.

Conditions de location

Pour louer une moto avec Cooltra, vous devez posséder un permis de conduire valide pour le véhicule que vous souhaitez louer et conformément à la réglementation en vigueur dans le pays.

En dehors de cela, il vous suffit de nous laisser un dépôt de garantie de 150 € pour notre moto de modèle Standard, 300 € pour notre moto de modèle Plus et 500 € pour notre moto de modèle Premium. Le dépôt ne peut être payé qu'avec une carte de crédit et sera restitué à la fin de votre période de location. Pour les locations en France, le dépôt est de 300 € pour les modèles standard, de 500 € pour les modèles Plus et de 1000 € pour les modèles Premium.

Tous nos vélos comprennent un casque, une police d’assurance complète avec franchise et assistance routière. Vous pouvez également ajouter un casque supplémentaire, une réduction de franchise ou un service de livraison de votre moto à l'hôtel. Vérifiez les extras disponibles dans chaque magasin.

PREMIER.- Objet du contrat

En vertu de ce contrat, le locateur renonce au véhicule décrit à la première page du contrat, faisant l’objet du contrat en parfait état de fonctionnement et étant pleinement disponible pour une utilisation immédiate. Cette cession est effectuée par le biais du présent contrat auprès du PRENEUR et pour une période déterminée; Le BAILLEUR s’engage, à son tour, à fournir les autres services inclus dans les Conditions générales susmentionnées.

SECONDE.- Formalisation, entrée en vigueur et durée du contrat

Le BAILLEUR est le propriétaire et conserve la pleine propriété du bon objet du présent contrat (ou de la propriété), identifié sur la première page de celui-ci.

Le preneur acquiert la possession de la propriété louée dans le cadre d’un contrat de location décrit et identifié comme tel, en se déclarant pleinement satisfait du statut actuel de cet actif et de ses fonctionnalités démontrées.

Le présent contrat entre en vigueur à la date à laquelle le locateur met à la disposition du locataire l'objet du véhicule et prend fin pour tous, sans préjudice des dispositions de la douzième condition générale, une fois la période convenue écoulée.

Le terme convenu dans chaque cas sera irrévocable et ne pourra pas être prolongé et son calcul commencera le premier jour suivant celui de sa mise à disposition. La durée convenue dans les présentes conditions générales sera prolongée dans les jours à compter de la disponibilité du véhicule et le premier jour suivant la disponibilité de celui-ci.

Dans la modalité d'abonnement renouvelable mois après mois sans permanence, le contrat sera renouvelé automatiquement à partir du 20e jour de chaque mois. Dans le cas où le Locataire n'informe pas de son intérêt dans le retour et l'annulation avant la date indiquée, le contrat sera prolongé jusqu'au 20 du mois suivant, renouvelant ainsi tous les droits du même, mais de la même manière les obligations par le locateur et locataire.

La commande est soumise à l'approbation du service des risques. À cette fin, il vous sera demandé, le cas échéant, les informations financières et juridiques nécessaires pour évaluer l'adéquation de la transaction. Il se peut que la transaction ne soit pas approuvée ou que, en cas de risque plus important, elle soit approuvée avec une caution supérieure au minimum indiqué sur notre site Web.

TROISIÈME.- Retour du véhicule

Sauf indication contraire dans les conditions particulières, le véhicule sera renvoyé au LESSOR où le véhicule a été initialement récupéré et l’entretien a été effectué; sauf si un autre lieu est convenu entre le locateur et le locataire, qui sera détaillé dans le présent contrat.

QUATRIÈME.- Frais périodiques et mode de paiement

1.- Dans l'en-tête du contrat, la redevance à payer pour la location de chaque véhicule est spécifiée, ainsi que la périodicité des versements. La signature par le PRENEUR de ladite fiche implique son acceptation. Le premier versement sera effectué au moment de la signature du contrat, quel que soit le moment où le véhicule est mis à disposition.

2.- Le PRENEUR est tenu de payer les mensualités restantes convenues dans le présent contrat au moyen d'un reçu domicilié sur le compte bancaire indiqué dans le présent document ou par un autre moyen similaire.

3.- Ces paiements mensuels seront facturés sur une base mensuelle à compter de ladite période le premier jour 1 du mois suivant la disponibilité du véhicule. Les frais seront payés à l'avance, pendant les 5 premiers jours de chaque mois en cours, par prélèvement automatique sur le compte précédemment désigné.

4.- Les obligations de paiement assumées par le PRENEUR en vertu du présent Contrat resteront en vigueur même si le véhicule qui en fait l'objet ne peut être utilisé, aucune indemnité n'étant requise de la part de LESSOR, sauf dans le cas où l'invalidité du véhicule est due à une cause qui lui est directement imputable.

5.- En ce qui concerne la pénalité pour non-paiement des taxes, les conditions de la condition 12 de ce document seront remplies.

6.- Le non-paiement de tout montant dû par le PRENEUR au locateur s'accumulera en faveur de celui-ci, sans notification ni réclamation, des intérêts de retard au taux légal de l'argent en vigueur à tout moment, à compter de la date à laquelle le le montant doit avoir été satisfait et même celui de votre paiement en espèces. Ainsi qu'une pénalité telle qu'établie à la clause Douzième suivante.

7-En cas de recouvrement par prélèvement automatique et de retour de celui-ci, le LOCATAIRE doit payer des frais de gestion de 50 € + TVA pour le reçu de retour

CINQUIÈME.- Paiement initial et dépôt

Comme indiqué dans la condition QUATRIÈME 1.- ci-dessus, le LOCATAIRE, lors de la signature du contrat, remettra au bailleur le montant qui, dans la section "Quota à payer" du contrat, est indiqué notion d'acompte.

En outre, au moment de la signature du contrat, le LOCATAIRE paiera le montant stipulé en garantie du respect scrupuleux des obligations et engagements contractés par le LOCATAIRE en ce qui concerne le véhicule loué. En aucun cas le dépôt, ne peut être appliqué par le PRENEUR au paiement des mensualités convenues.

Lors de la résiliation et de la résiliation de ce contrat, le BAILLEUR s’engage à restituer au PRENEUR la somme versée à titre de dépôt, à moins que le LOCATAIRE n’ait enfreint l’un des termes et conditions énoncés dans le présent contrat ou ait entraîné des frais non payés à sa charge. à charge, sans que pendant sa durée de validité la caution soit accumulée ne rapporte aucun intérêt en faveur du PRENEUR.

SIXIÈME.- Propriété des véhicules

Le véhicule faisant l'objet du présent contrat est la propriété du BAILLEUR, sans concéder au LOCATAIRE, en tant que titulaire du même, un autre droit que celui d'utilisation. Le BAILLEUR est tenu, en règle générale vis-à-vis des tiers, de proclamer et de faire valoir, à ses frais, ce droit de propriété. En cas d'insolvabilité déclarée, de faillite ou de tout autre événement similaire qui pourrait perturber le domaine ou la possession et l'utilisation pacifiques du bien loué, il s'identifiera lui-même en tant que PRENEUR et en avisera immédiatement le BAILLEUR. l'événement s'est produit et les circonstances.

La prévision susmentionnée et l’engagement pris par le PRENEUR dans les cas visés aux présentes s’appliquent également en cas d’adoption de tout autre type de mesure de précaution ou de prévention sur le bien (ou les biens) loué (s) ou qui pourrait l’affecter, ou un autre type de mesure adoptée ou recommandée à la suite d'une décision rendue par une autorité compétente, ou un organisme public ou privé officiellement reconnu, et même rapport / avis émis par les services techniques officiels.

Le locateur ne peut en aucun cas être tenu pour responsable de l'existence de vices cachés dans le véhicule loué, responsabilité que, le cas échéant, le preneur doit exiger de son fabricant, avec la collaboration du locateur. À ces fins, le PRENEUR sera subrogé dans la position que le locateur occupe en tant que propriétaire à l’égard du fabricant. Dans le cas où le locateur subroge en faveur de tiers la situation juridique du locataire dans le présent contrat est autorisée à cet effet. par le PRENEUR, sera seulement obligé de communiquer cette circonstance au PRENEUR.

SEPTIÈME.- Description des services

Les services inclus dans ce contrat sont:

A. Bail: En vertu de ce contrat, le PRENEUR a le droit d’utiliser et de jouir du véhicule qui lui fait l'objet pendant la période convenue à la tête de celui-ci.

B. 1. Entretien, réparation et remplacement des pneus de véhicule:

B.1. Entretien et réparations embauche de ces services, le propriétaire, est responsable de la gestion, le contrôle et le paiement des frais d'inspection et d'entretien du véhicule pour lequel ils ont été recrutés, nécessaires à son utilisation, y compris le coût des pièces des pièces de rechange et de la main-d'œuvre détaillées ci-dessous: a) Opérations d'entretien périodique spécifiées par le fabricant de chaque véhicule. b) La réparation des pannes mécaniques et électriques résultant de défaillances techniques ou de l’usage normal et de l’usure des véhicules est nécessaire à son bon fonctionnement. c) Le remplacement des jeux de clés, le rembourrage ne sera pas considéré comme faisant partie de l’administration et de la maintenance sous-traitées; opérations de lavage et de fartage; la maintenance et la réparation d'antennes, alarmes, équipements audio et de communication, la maintenance et la réparation de carrosseries, accessoires, accessoires ou éléments non en série, installées par le LOCATAIRE ou par le LESSOR conformément aux instructions de celle-ci.

B.2. La charge de BAILLEUR de remplacement des pneus de l'administration, le contrôle et le paiement des frais suivants: a) L'état de remplacement des pneus d'usure qui exige de respecter les normes de sécurité prévues par la législation. Si dans le titre du contrat, dans la section Accords supplémentaires, un nombre spécifique de pneus inclus est indiqué, le BAILLEUR remplacera les pneus dont le véhicule a besoin jusqu'à concurrence du nombre maximal indiqué. b) est exclu résultat de remplacement des pneus des crevaisons, des fissures et des éclats et de réparer les dommages qui se produisent à la suite d'une négligence, une mauvaise utilisation des conducteurs de véhicules et dérivés ou apporter cause d'instructions ne sont pas remplies et entretien exposé par le fabricant dans le manuel d’instruction de chaque véhicule, en particulier les défauts résultant de la poursuite de la circulation lorsque les indicateurs détectent des défauts dans le fonctionnement des systèmes. Les révisions et opérations de maintenance qui ne sont pas comprises dans ces services seront à la charge du LOCATAIRE, pendant toute la durée du contrat.

B.3. Procédure Toutes les opérations de réparation et de maintenance décrites se dérouleront principalement sur le territoire national et seront effectuées dans des ateliers expressément autorisés par LESSOR, sans que le locataire ne prenne en charge les coûts qui sont facturés en dehors de ceux-ci. Pour le propriétaire de se conformer à leurs obligations, de coordonner correctement, les relations futures qui viennent entre les conducteurs, les services officiels, des ateliers autorisés et les fabricants, dans chaque cas, la procédure suivante est applicable: a) le locataire doit organiser la visite au moins 300 kilomètres avant l'expiration de la prochaine date de révision prévue. Si le nombre d'entrées dans l'atelier du véhicule dépasse le kilométrage indiqué sur la vignette de contrôle kilométrique, le client doit payer le montant de: a) Pour tout kilométrage excédentaire supérieur à 100 et inférieur à 200: 50 € + TVA pour retard dans l'exécution de l'entretien prévu. b) Pour un dépassement de kilomètre supérieur à 200 et inférieur à 200 km: 100 € + TVA pour retard dans l'exécution de l'entretien prévu. c) Pour tout dépassement de kilomètre supérieur à 400 et inférieur à 600 km: 200 + TVA pour retard dans l'exécution de l'entretien prévu. d) Pour les dépassements de kilométrage supérieurs à 600 et supérieurs: 0,35 € + TVA par kilomètre dépassé lors de l'exécution de l'entretien prévu. b) Le service officiel ou autorisé autorisé par l'atelier qui sera effectué des réparations ou l'entretien, le locataire ou le conducteur aviser le locateur, tout dommage ou dommages causés au véhicule ou à la nécessité d'effectuer opérations de maintenance sous-traitées. c) Tout travail de réparation ou d’entretien sera effectué avec l’autorisation préalable du LOCATEUR. Le BAILLEUR ne sera pas responsable du coût des travaux pour lesquels l’atelier, le PRENEUR ou le chauffeur n’a pas demandé l’autorisation ou si cela a été refusé pour des motifs valables. d) Si le PRENEUR devait anticiper le montant d'une intervention pouvant être considérée comme comprise dans les services sous-traités et pour lequel le BAILLEUR avait préalablement autorisé, le montant ci-dessus sera immédiatement remboursé par le BAILLEUR contre la présentation de la facture correspondante émise au nom du LESSOR avec l'indication du CIF de ce dernier et de l'émetteur de la facture, l'enregistrement et le kilométrage du véhicule, la description du service fourni et le numéro d'autorisation attribué par le LESSOR.

B.4 Maintenance par atelier externe en dehors de la délégation: Si le client utilise le véhicule dans une ville dans laquelle le LESSOR n’a pas d’atelier, la maintenance sera effectuée dans l’atelier externe indiqué par le LESSOR. Le LOCATAIRE doit informer le BAILLEUR de toute révision, entretien ou réparation effectué sur le véhicule. Les livraisons et les retours du véhicule seront toujours effectués dans l’atelier collaborateur désigné par le LESSOR.

B.5. Dommages La maintenance habituelle du véhicule ne comprend pas les frais de réparation des dommages causés au véhicule. Le PRENEUR sera responsable du coût des dommages et intérêts jusqu’à concurrence de la valeur de la franchise sous contrat, sauf en cas de faute intentionnelle ou de négligence de ce dernier, auquel cas ladite limite ne s’appliquera pas et sera responsable de tous les dommages et pertes causés. Le coût de la réparation des dommages sera celui correspondant aux listes de prix officielles des constructeurs automobiles, plus le coût de la main-d'œuvre correspondante pour effectuer les travaux de réparation. S'il est nécessaire d'appliquer la franchise indiquée dans la section "Honoraires à payer" de l'en-tête du contrat et si celle-ci dépasse le montant de l'acompte, le BAILLEUR a le droit de percevoir la différence.

B.6. Véhicule de remplacement Le LOCATAIRE peut, au moment de la conclusion du contrat, louer le service supplémentaire d'un véhicule de remplacement moyennant un supplément de 5 € + TVA / mois. Si vous ne contractez pas ce service au moment de la signature du contrat, vous pouvez également, le cas échéant, accéder à un véhicule de remplacement, moyennant un coût de 9 € + TVA / jour. Le service de véhicule de remplacement s'appliquera dans les cas suivants: 1. -Si la révision est prolongée de plus de 3 heures, le PRENEUR aura le droit de recevoir un véhicule de remplacement pendant la durée de la révision. Seuls les BAISSEURS qui ont pris rendez-vous pour révision selon les termes de la condition SEPTIMA B.3 peuvent bénéficier de cet avantage. 2.- En cas d'accident, cela suppose une entrave à la circulation optimale du véhicule. 3.- Dans une situation d'incidence comme une panne ou un dommage. Dans tous les cas mentionnés à la section B.5. En ce qui concerne le véhicule de remplacement, la même procédure sera suivie pour le retour du véhicule qui effectue le service de remplacement: une fois que le BAILLEUR a informé le PRENEUR que son véhicule est prêt à être enlevé. Vous devez récupérer le véhicule loué et retourner le véhicule de remplacement dans les 24 heures qui suivent la notification. En cas de non respect de ce délai, le BAILLEUR facturera au PRENEUR un coût de 9 + TVA / jour. Ce montant sera facturé au PRENEUR en cas de non-respect de la période fixée de 24 heures, qu’il ait ou non sous-traité le service de véhicule de remplacement initial. Si le retour est retardé de plus de 3 jours, vous ne serez facturé qu'un maximum de 27 € + TVA au total par véhicule. La collecte et le retour des véhicules susmentionnés doivent être faits à l'établissement indiqué par le locateur et dans les heures ouvrables de cet établissement. Le service de véhicule de remplacement ne sera possible que dans les villes où le LESSOR a son propre magasin ou atelier.

B.7. Le LOCATEUR doit payer au LOCATAIRE le montant de 5 € + TVA / jour dans la limite de 50 € en cas de retard supérieur à 48 heures dans le retrait du véhicule de l'atelier indiqué.

OCTAVE.-Utilisation du véhicule

8.1 Le PRENEUR s'engage à utiliser et à conduire le véhicule conformément aux règles de base en matière de conduite et de circulation et conformément aux spécifications d'utilisation du type de véhicule.

8.2 Le PRENEUR accepte de ne pas utiliser le véhicule et / ou de ne pas le laisser être utilisé dans les cas suivants: a) Transport payant de passagers. b) Pousser ou remorquer tout véhicule ou tout autre objet, roulant ou non. c) participer à des compétitions, officielles ou non; ainsi que d'effectuer des tests de résistance des matériaux, accessoires ou produits (sauf autorisation expresse du LOCATEUR). d) Conduite du véhicule sous l’effet de l’alcool, de stupéfiants ou de tout autre type de stupéfiants. e) Transport de marchandises enfreignant la loi ou les dispositions légales en vigueur ou à des fins illégales. f) Le transport de passagers en nombre supérieur à celui autorisé et indiqué dans le permis de circulation et / ou la carte de contrôle technique du véhicule. g) Transport de marchandises d'un poids, d'une quantité et / ou d'un volume supérieurs à ceux autorisés dans le permis de circulation et / ou la carte de contrôle technique du véhicule. h) Transport de marchandises inflammables et / ou dangereuses, ainsi que de produits toxiques et / ou radioactifs. i) Transport d'animaux vivants (à l'exception des animaux domestiques et / ou des animaux domestiques, avec l'autorisation préalable du LESSOR). j) Avec un porte-bagages, un porte-bagages ou similaire similaire à celui fourni par le LESSOR.

8.3 Seules les personnes identifiées et acceptées par le PRENEUR et figurant dans le contrat de location et / ou dans l'une quelconque de ses annexes sont autorisées à conduire le véhicule, à condition qu'elles soient en possession du permis de conduire valide. Plus précisément, le PRENEUR doit au préalable disposer de l’autorisation administrative requise (permis et licence) et doit valider les permis de conduire délivrés à l’étranger lorsque cela est prévu par la législation en vigueur. Le PRENEUR sera obligé de montrer la documentation susmentionnée au locateur avant de formaliser le contrat de location.

8.4 Le PRENEUR s'engage à maintenir le Véhicule fermé lorsqu'il n'est pas utilisé (à l'aide des dispositifs fournis à cette fin par le BAILLEUR) et à en conserver les documents.

8.5 Le PRENEUR accepte que le véhicule soit correctement garé et gardé lorsqu'il n'est pas utilisé.

8.6 Il est formellement interdit au LOCATAIRE de céder, de louer, d’hypothéquer, de nantir, de vendre ou de donner de quelque manière que ce soit en garantie: Le véhicule, le contrat de location, les clés, la documentation, le matériel, les outils et / ou les accessoires du véhicule et / ou toute partie ou pièce de celle-ci; ou traiter ce qui précède de manière à causer des blessures au locateur.

8.7 Le LOCATAIRE a l'obligation d'arrêter le véhicule dès que possible lorsque, en cours de route, les instruments ou l'un des témoins détectant une anomalie de fonctionnement du véhicule ou lorsqu'il perçoit des signes extérieurs indiquant son dysfonctionnement ou sa défaillance. Dans ce cas, le LOCATAIRE doit contacter le BAILLEUR ou l’assistance routière convenue, le cas échéant, par le BAILLEUR et uniquement avec lui. Seuls les frais pour le compte de ladite société d'assistance seront acceptés en cas d'urgence et lorsque le bailleur les aura expressément autorisés. 8.8 Le transport de véhicules à bord de tout type de bateau, train, camion ou avion n'est pas autorisé (à moins d'une autorisation écrite expresse du LESSOR).

8.8 Les autocollants Cooltra doivent être respectés à tout moment et le véhicule ne peut subir aucune modification physique (peinture, autocollants ...) de la part du PRENEUR sans l'autorisation du BAILLEUR.

8.9 Tout dommage de quelque nature que ce soit que le BAILLEUR puisse subir en raison du non-respect des conditions énoncées dans le présent article et / ou d’une utilisation différente de celle convenue par le PRENEUR, autorise le LOCATEUR à retirer le Véhicule du LOCATAIRE et à facturer le locataire. , notification écrite préalable au LOCATAIRE 5 jours à l'avance, des montants dûment justifiés correspondant à la réparation ou aux autres frais découlant desdits dommages.

NOVENA.-Assurance véhicule

A partir du moment où le véhicule objet du contrat est à votre disposition, le LOCATAIRE sera responsable de tous les dommages subis par lui et de tous les dommages, matériels ou personnels, causés à des tiers même par un cas fortuit ou une force majeure. LESSOR engagera, pour chaque véhicule, une police d’assurance avec la couverture que la législation en vigueur établit en tout temps comme obligatoire pour la circulation de celle-ci, LESSOR dans ces polices ayant le statut de preneur d'assurance. LESSOR enverra au LOCATAIRE ou au conducteur autorisé la police d’assurance signée pour chaque véhicule ou certificat délivré par la compagnie d’assurance, qui comprendra la couverture souscrite, ainsi que ses conditions (générales et particulières) et son reçu, ou le certificat qui les remplace, preuve de paiement de la première annuité. Dans la police ou le certificat, en plus de la couverture minimale mentionnée ci-dessus, les garanties supplémentaires contractées dans chaque cas seront enregistrées.

Le PRENEUR s’engage à respecter toutes les stipulations des polices d’assurance, parmi lesquelles figurent les Conditions Particulières et Générales, et à informer le BAILLEUR et la compagnie d’assurances, par la présentation de la partie appropriée, toute perte subie par ou dans le véhicule et seulement à la compagnie d'assistance routière si vous avez besoin des services de celle-ci. Le BAILLEUR appliquera une pénalité de 250 € pour chaque demande d'indemnité et chaque véhicule dans lequel le LOCATAIRE est en faute.

Sans préjudice de la pénalité précédente, le BAILLEUR peut imposer une pénalité supplémentaire sur la base du calcul suivant des réclamations: Calcul du ratio de perte:

Taux de perte% = [Coût des accidents (faute) * / Prime consommée *] <= 65%

* Prime consommée: consommation totale de prime de l’ensemble de la flotte [€]

* Coût des accidents (faute): coût total de tous les accidents responsables [€] Les paiements mensuels par véhicule convenu permettent une perte maximale de 65%.

Tout écart du taux d'accident supérieur à 65%, à la fin du semestre naturel, sera appliqué directement aux versements prévus au contrat, dans la limite de 20% des taux actuels.

Si la responsabilité d’un accident incombe à un tiers et que le véhicule doit être réparé pour dommages et intérêts, le LOCATAIRE sera tenu pour responsable du LESSOR, jusqu’à ce que le tiers ou son assurance paie le montant correspondant pour la réparation des dommages. Le BAILLEUR est exonéré de toute responsabilité pour les risques qui n'étaient pas couverts par les polices souscrites, c'est-à-dire, dans cette éventualité, de la position et de la position exclusives du PRENEUR du nombre de dommages causés par ou dans le véhicule loué, en s’obligeant à réparer ses composants. , en cas de détérioration partielle et en cas de perte totale pour le locateur, une indemnité égale au montant stipulé dans l'offre faite à la société pour ledit véhicule. Au moment du changement de nom du preneur, le contrat d'assurance conclu par le preneur prend fin. Un délai de 5 jours est accordé pour la réalisation du changement de nom.

DIXIÈME.- Obligations du preneur

1.- Le véhicule loué ne sera pas destiné à une utilisation autre que celle spécifiée dans la documentation de celui-ci et en particulier ne sera pas utilisé pour des courses, des compétitions ou des manifestations similaires, ni pour le transport public de passagers, ni pour des cours de conduite, ni pour des leçons de conduite. pour le transport de matières dangereuses, explosives ou nocives ou insalubres.

2.- L'utilisation du véhicule sera toujours effectuée conformément aux instructions d'utilisation et d'entretien établies par chaque fabricant et conformément aux dispositions légales en vigueur, en particulier celles relatives à l'inspection technique des véhicules, qui sont à la charge du locataire. le montant économique des taxes ou des frais à venir.

3.- Pour éviter toute anomalie, le PRENEUR ou le conducteur du véhicule vérifiera périodiquement le niveau de liquide de frein et la pression des pneus.

4.- En cas d'infraction aux dispositions légales, le PRENEUR assume la responsabilité qui en découle, étant à sa charge exclusive de tous les frais, dommages et préjudices qui pourraient en résulter, ainsi que des amendes ou sanctions encourues. en raison de la responsabilité découlant de l'utilisation faite par le véhicule loué, lui-même ou ses conducteurs. De même, le PRENEUR paiera la somme de 30 € pour la gestion de l'infraction correspondante.

5.- Le LOCATAIRE informera en permanence le BAILLEUR du conducteur à qui le véhicule loué est affecté à chaque instant. En cas d'accident Les réglementations légales en vigueur exigent que les autorités compétentes soient informées des informations relatives au conducteur qui conduisait le véhicule au moment des faits.

6.- Si le PRENEUR ne respecte pas cette obligation ou si les données fournies ne sont pas suffisantes ou correctes pour que l'Administration informe le conducteur qui conduisait le véhicule au moment des événements, le LOCATEUR communiquera aux autorités compétentes les données d'identification du LOCATAIRE en supposant C’est l’obligation légale d’identifier fidèlement le conducteur responsable de l’infraction.

7.- Si le LOCATEUR est sanctionné pour ne pas avoir respecté l'obligation légale d'identifier le conducteur qui a conduit le véhicule loué au moment des faits, pour des raisons imputables au LOCATAIRE, le montant que le LOCATEUR devra payer en conséquence sera transféré au LOCATAIRE. . Tous les frais pouvant être imputés au PRENEUR du fait de l'utilisation et de l'utilisation du véhicule seront couverts par ce dernier à la demande de COOLTRA MOTOS S.L.

8.- Le LOCATAIRE n'effectuera aucune modification de l'état d'origine dans lequel les véhicules sont livrés, y compris l'installation des inscriptions publicitaires, sans l'accord préalable exprès et écrit du LOCATEUR, dans le cas d'une autorisation pour le compte du précédent, le montant des dépenses engagées à la fin du contrat pour remettre les véhicules dans leur état initial. Dans les cas où les véhicules sont livrés au PRENEUR, sur demande expresse de ce dernier, étiquetés ou peints de plusieurs couleurs, les frais d’élimination de l’étiquetage ou de remise des véhicules dans une seule couleur unie à la fin du contrat s’élèvent à en charge du PRENEUR, sauf engagement contre, par écrit, signé par le LOCATEUR.

9.- Le PRENEUR s'engage à surveiller le bon fonctionnement du compteur kilométrique du véhicule, en informant le BAILLEUR de tout dysfonctionnement ou dommage qu'il détecte. Toute manipulation du compteur kilométrique du véhicule loué constituera un cas de violation grave du présent contrat et entraînera une pénalité de 300 € + TVA.

10.- Dans tous les cas, le LOCATAIRE doit immédiatement informer le LOCATEUR de toute observation détectée concernant l'état et le fonctionnement du bien loué, ainsi que de toute détérioration, défaillance, anomalie ou anomalie qui y serait liée.

11.- Le PRENEUR reconnaît être obligé de payer tous les frais de représentation légale, dans lesquels le locateur encourt en cas de dommage, de perte ou de procédure judiciaire, résultant d'une utilisation illégale du bien loué par le client.

12.- Le LOCATAIRE s’engage à informer le BAILLEUR de toute perte dans les 48 heures, à transmettre immédiatement toute lettre, procès-verbal d’accident, convocation ou notification en rapport avec cette perte et à collaborer pleinement avec le bailleur. et la compagnie d’assurance dans l’enquête et la défense de toute réclamation ou procédure. En cas de non-communication de ces informations dans les délais, le LOCATAIRE sera responsable de l'application de la sanction de 900 € + TVA pour omission d'informations dans ledit incident.

ONZIÈME. - Ajustements, répercussions et révisions du contrat

A. Définition Le montant convenu à la tête du présent Accord, payable par le locataire, est calculée sur la base des coûts des services et le montant des taxes en vigueur à la date de la signature et les kilomètres sous contrat décrit dans celui-ci, ledit montant étant fixé et non révisable pendant la durée du contrat, sauf dans les cas suivants:

A.1. Réglage kilométrique Tant le locataire et le bailleur de fournir un certain kilométrage de conformité indiqué par le compteur kilométrique du véhicule au début du contrat. Le nombre de kilomètres sous contrat au véhicule loué est contenu dans l'en-tête du contrat, des « accords complémentaires », où même le prix indiqué kilomètre excédentaire. Le prix de kilométrage excédentaire est spécifique à chaque modèle. En outre, l'excès de demande entraînera de kilomètre indiqué dans l'en-tête de contrat. A la fin du contrat, s'il y a eu un excès du kilométrage contracté et effectivement réalisé, il procède à ajuster le montant obtenu en multipliant la différence km kilomètre de prix de l'excès contenu dans la section " d'autres accords « dans l'en-tête du contrat.

A.2 Impact fiscal des variations de primes législatives et de l'assurance. Si pendant la durée du contrat, il y a une variation des impôts perçus sur le même ou le véhicule auquel il se rapporte, comme la taxe sur la valeur ajoutée ou la taxe automobile véhicule municipal, et même la création d'un certain nouvelle taxe, le bailleur peut affecter le prix que les variations produites. . Aussi, si pendant la durée de l'accord est entré en vigueur une règle qui impose la nécessité d'intégrer ou de modifier tout élément ou accessoire du véhicule, le Bailleur peut facturer Preneur en versements le montant que cette addition ou modification dans le moment provient qu'il a lieu. Si les variations se produisent dans les primes payées par Cooltra S.L. Motos, dérivé de modifications législatives ou d'imposition d'un montant d'assurance d'assurance, il sera transmis au Preneur de la même manière.

A.3. Repricing par l'IPC. Après la première année du contrat, les versements périodiques peuvent être révisées en fonction des variations subies par l'IPC publié par l'INE ou d'un institut correspondant le remplacer.

DOUZIÈME. - Rupture et résiliation du contrat

1.- La violation par le LOCATAIRE des obligations et conditions stipulées dans le présent contrat, ainsi que le non-paiement de l'une des mensualités dues dans les termes et selon les modalités convenues par les deux parties dans le présent acte, supposera (i) résolution automatique du contrat; (ii) la restitution immédiate du véhicule; (iii) le paiement des taxes accumulées et non payées à ce jour avec une surtaxe de 5% T.A.E. (iv) le paiement, à titre de pénalité, d’un maximum de 25% des frais en suspens jusqu’à l’expiration du terme convenu. Ces montants sont considérés à toutes fins utiles comme une dette liquide et en souffrance, donnant au BAILLEUR le pouvoir d'engager le plus d'actions civiles et / ou pénales possibles pour la défense de ses droits et intérêts légitimes. En cas de non retour du véhicule par le PRENEUR, le LOCATEUR se réserve le droit de demander instamment toute action en faveur de la récupération des véhicules mentionnés. Le BAILLEUR est en droit de procéder à son recouvrement immédiat, soit pour son propre compte, soit par l’intervention des autorités compétentes. Les frais supportés par le BAILLEUR pour la récupération du véhicule seront répercutés sur le LOCATAIRE.

2.- En cas de résiliation du contrat, pour quelque raison que ce soit, le LOCATAIRE est tenu de restituer au loueur le bien loué dans un délai maximum de 48 heures à compter de la date de réception de la notification authentifiée par le cette résolution est communiquée et la résiliation de la relation contractuelle actuelle. Dans ce cas, en même temps que la restitution du véhicule, le PRENEUR doit payer les montants décrits à la section 1.- ci-dessus, en ajoutant, dans tous les cas, le taux d'intérêt légal de l'argent en vigueur à cette date. d’intérêts sur retard de paiement.

3.- Nonobstant ce qui précède, en cas de perte totale du véhicule loué, de vol, d’enlèvement illicite de celui-ci ou de tout cas de force majeure, le présent contrat est résilié de plein droit, le PRENEUR est tenu de payer au locateur les montants suivants: qui sont détaillés ci-dessous: a. Montants dus, le cas échéant, pour acomptes provisionnels impayés et impayés, plus intérêts de retard susceptibles de correspondre, sur la base desdits montants. b. Le montant total de la franchise

4.- La durée du contrat est irrévocable et, par conséquent, son annulation est impossible. Nonobstant ce qui précède, si le LOCATAIRE souhaite mettre fin au présent contrat de location à l'avance, il doit en notifier l'objet par écrit ou par courrier électronique au locataire au moins un (1) mois à l'avance. Une fois notifié, le BAILLEUR demandera au PRENEUR de respecter ses obligations dans un délai non extensible de sept (7) jours; si après que ladite période n'a pas été actualisée conformément à ses obligations, le contrat sera automatiquement résilié, le PRENEUR étant tenu de restituer le véhicule dans un délai de vingt-quatre (24) heures; Les montants décrits dans cette douzième clause doivent être payés simultanément à la livraison.

TREIZIEME. - Retour de véhicules

Sauf convention contraire, tout retour du véhicule doit avoir lieu dans les locaux du locateur où il a été livré au locataire, dans un premier temps, et où il en a effectué la maintenance. Le véhicule sera restitué dans les mêmes conditions que celles qui ont été livrées, à l'exception de l'usure normale causée par son utilisation, ainsi que de toute la documentation correspondante et des accessoires et équipements reçus.

Si le locateur observe une usure du véhicule supérieure à la normale, compte tenu de l'utilisation convenue, il peut demander la compensation compensatoire correspondante. Si le PRENEUR n’accepte pas l’indemnité susmentionnée, les parties sont soumises à l’expertise d’un expert désigné par le collège correspondant, le BAILLEUR payant les honoraires et le PRENEUR à parts égales.

Pour chaque jour de retard dans la restitution du véhicule loué, une pénalité de 25 € + TVA sera appliquée à titre de pénalité, quelle que soit la puissance correspondant au BAILLEUR pour exiger le paiement des honoraires qui passeront jusqu'au moment où le retour effectif se produit. Dans le cas où le LOCATAIRE ne respecterait pas l'obligation de restitution du véhicule, le LOCATEUR pourra prendre possession du véhicule là où ce dernier pourrait être retrouvé, restant à cet effet et désormais habilité par le LOCATAIRE à cette fin, et / ou plainte correspondante qui est appropriée, étant donc autorisé à exercer autant d'actions civiles et / ou pénales en défense de leurs droits et intérêts légitimes.

Les frais supportés par le BAILLEUR pour la récupération du véhicule seront répercutés sur le LOCATAIRE. En cas de retard dans le retour ou de non-exécution, et même lorsque le contrat est expiré, le PRENEUR doit respecter toutes les obligations avant l'expiration du contrat.

Si le véhicule fait l’objet d’un vol, le BAILLEUR peut réclamer la franchise maximale établie. Le BAILLEUR est tenu de signaler le vol du véhicule et d'en envoyer une copie au PRENEUR.

QUATORZIÈME. - Fuero

Les parties renoncent expressément à leur propre juridiction qui peut appliquer, si toute réclamation découlant du présent contrat ou d'un litige, se soumet à la compétence et à la compétence des cours et tribunaux de la capitale BARCELONE.

Ce contrat de location est de nature commerciale, il sera régi par les dispositions de ses propres clauses et ne sera pas applicable dans celles-ci, la loi espagnole, les préceptes du Code de commerce, du Code civil et les usages commerciaux.

Le paiement des frais judiciaires et extrajudiciaires résultant de la présentation de réclamations ou de réclamations pour non-respect des dispositions du présent contrat correspond à la partie qui les a causés ou motivés.

QUINZIÈME. - adresse

Les parties désignent comme domicile, aux fins des notifications et exigences découlant du présent contrat, celle consignée dans la première page du contrat. Toute modification ou modification de l'adresse qui se produit doit être notifiée par écrit à l'autre partie, ne permettant pas l'établissement d'une adresse en dehors de l'Espagne.

SEIZE. - LOPD

Nous vous informons que les données contenues dans ce document sont incluses dans le fichier des clients dont la responsabilité est COOLTRA MOTOS, S.L.

Vous pouvez à tout moment exercer les droits d'accès, de rectification, d'opposition, de limitation et, le cas échéant, de portabilité ou d'annulation, en communiquant par écrit et en indiquant vos données personnelles à l'adresse rgpd@cooltra.com, en indiquant comme objet: "RGPD, Droits concernés ", et en joignant une photocopie de votre DNI ou de tout autre moyen juridique similaire indiqué dans la loi.

De même, nous vous informons que Cooltra sera en mesure de consulter des fichiers contenant des informations sur votre actif et votre solvabilité de crédit (DR 1720/2007 ou la règle qui le remplace). De la même manière et en cas de défaillance du client et si toutes les conditions énoncées dans le décret royal 1720/2007 sont remplies, nous vous informons que les données relatives au non-paiement peuvent être communiquées à des fichiers relatifs à la violation d'obligations monétaires.